Origine des couleurs Marseillaises

Origine

 

Les couleurs de marseille sont le BLEU et le BLANC. Elles ne résultent pas plus que le reste d'un choix hasardeux, mais bel et bien, d'un choix arbitraire de faire la synthèse additive des différentes couleurs du spectre solaire.

Si la belle terre Phocéenne avait été une citée raciste qui refuse l'étranger, la synthèse des couleurs aurait été non pas "additive" mais "Soustractive"; c'est à dire que les couleurs marseillaises auraient été le VERT

et le NOIR. Hors, Massilia qui n'était au début qu'un tout petit comptoir de commerce (l'emporia) qui avait PHOCEE pour " métroplole" n'a pu être ouvert que parce que les insulaires Ségobriges qui avaient le Roi NANNOS à leur tête leurs avaient offert l'hospitalité.

 Quelques olympiades plus tard, CYRUS " le grand", Roi des PERSES et des MEDES, a assiègé Phocée et contraint les phocéens à l'exil. Comme personne ne voulait d'eux dans la petite mer, ils sont partis sur la " grande" ( la Méditérranée). Le Pilote de l'un des pantécontères se prénommé PROTIS. Faisant escale sur le comptoir phocéen, il est invité au mariage de la fille du Roi: GYPTIS. Il faut savoir qu'à cette époque chez les Ségobriges c'est la femme qui choisit parmi tous les prétendants assis à la table du banquet celui qui sera son époux en lui donnant à boire une "coupe" (et oui déjà) remplie d'eau. C'est de l'union qui s'en est suivie entre l'hôte bienvenue et la fille parfaite que les Phocéens ont obtenu de pouvoir agrandir leur comptoir pour en faire une citée capable d'accueillir tous les survivants de Phocée qui avait été détruite. Ainsi est née MASSALIA ville hospitalière.

C'est comme celà que  MASSALIA devint plus tard MARSEILLE, une ville cosmopolite, hospitalière dans laquelle l'étranger finit toujours par devenir un "hôte bienvenu". Et c'est pour affirmer, haut et fort, cette volontée d'être toujours une terre d'accueil que les Phocéens et les Ségobriges prirent pour couleurs symboles de cette union, le Bleu et le Blanc.

Comme l'a écrit fort justement un philosophe:

"Il faut être en mesure de critiquer historiquement les idéologies en les dominants, en les expliquants, en les justifiants comme une nécessité historique du passé et non pas subir, au contact d'un monde donné de sentiments l'attraction, la répulsion, en restant au niveau de la passion immédiate. Distinguer la jouissance esthétique et le jugement positif de la beauté artistique"

Voilà pourquoi les racistes de tous bords ne deviendront jamais des Olympiens Marseillais  fier de l'être.

*

Date de dernière mise à jour : 03/07/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site