Origine du jeu marseillais

Foot jeu

 

Le "jeu marseillais" trouve son origine dans un autre jeu qui reste "l'ancien tarot de Marseille". Ce jeu, mis en forme à Marseille de façon définitive au début du XVI° siècle, se voulait un guide pour "la découverte du sens profond de la vie".

Ce jeu se présente sous la forme de " lame" (carte) 78 en tout. 22 lames principales et 58 lames secondaires. Chaque lame a son contraire ce qui s'ignifie qu'on se retrouve avec, pour les principales, 2 jeux de 11 lames, et 2 fois 28 complèmentaires.

 Prenez par exemple la lame dite du "pendu"; de prime abord, on voit un jeune homme pendu par un pied à une branche qui s'appuie sur deux troncs d'arbres élagués et plantés dans des monticules d'herbe verte. Allez, si personne vous explique la signification profonde, imaginer qu'à travers cette image symbôle c'est la protection de la porte de l'univers qui est suggérée. Et donc, que le pendu en question est l'ancêtre de notre gardien de but. Pourtant, à bien y regarder, on s'apperçoit vite que la branche morte en travers repose sur deux arbres ronds vivants, solidement ancré dans le sol. Partant de là, on voit que le jeune homme a les mains croisées dans le dos et que sa jambe libre est repliée derrière l'autre en formant une croix ou un 8 (l'infini).

Il est immobile et suspendu dans le vide. Cette pendaison est en fait un acte VOLONTAIRE et nullement une punition. C'est une position d'attente pour rester réceptif à tout ce qui peut arriver. Loin de lui ôter la vie, cette suspension à l'envers (comme les chauve-souris), excerce des forces nouvelles en lui. Il y a derrière tout celà l'image symbôle de la théorie de l'univers stable et immobile; un univers dans l'attente qu'il s'agit de protéger. Le pendu est ce gardien de l'univers et notre premier gardien de but immortalisé. Le portique en bois symbôlisait, à cette époque, les pilliers d'entrée du temple du Roi SALOMON ( le temple des temples). Il en va de même pour toutes les autres fines lames du Tarot de Marseille. Voilà pourquoi, là encore, on peut dire que le jeu de foot marseillais à 11 avec le gardien de but, est, comme le Tarot et la Bouillabaisse, une création marseillaise dont l'origine ne peut être contestée par dégun.

 

Ps: j'espère avoir réussi à réveiller la curiosité du sage qui aspire à devenir un Olympien Marseillais et que, tel le pendu, il saura se montrer réceptif à ce qui va suivre ?

Sinon, quittons nous là sans se fâcher et...Allez vous faire pendre ailleurs !

 

 

*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/07/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site