Origine Marseillaise du terrain

Foot terrain

Parmi les grands débats d'idées (pour ne pas dire les querelles) qui animent la communautée scientifique d'aujourd'hui encore, la question de l'origine et la forme de l'univers ne sont pas les moindres. Comme l' a si justement fait remarquer S.W.HAWKING, cosmologue et Physicien distingué:

" nous sommes des êtres rationnels, libres d'observer l'univers comme nous le voulons et de tirer les déductions logiques à partir de ce que nous voyons" ("Une brève histoire du temps").

 Pour ce qui concerne le terrain de foot-ball, l'origine marseillaise ne souffre d'aucune contestation sérieuse. Ce sont les "Thessaliens" de l'ANATOLE (pays du lever du soleil) qui en sont responsables.

Dans un premier temps ces Théssaliens généreux sont allé à STONETTENGE (Angleterre) pour batir un temple circulaire en aménageant un terrain de 100 mètres de diamètre. Avec la terre du fossé extérieur, ils confectionnèrent un talus (le premier gradin) avant de dessiner à l'interieur une serie de cercles concentriques avec des pierres repères dont un avec des dolmens et menhirs qui ont une allure de portiques. Au centre, une pierre d'autel. Le jeu consistait, un jour précis dans l'année, à faire pénétrer le rayon du lever du soleil dans une avenue, à passer sous un portique pour venir frapper sur la pierre d'autel (l'éclairer). Les vestiges de ce site existe toujours; on peut même le visiter. Mais la terre a tournée et à la date indiquée le rayon de soleil frappe à côté.

Après cette réalisation celtique, les Théssaliens sont venus chez nous (600 ans plus tard). On était pas loin de l'an -2100 avant J.C.

Notre territoire était alors peuplés par les Ligures. Sur le site de la Courronne, choisi à cause de la couleur rose des pierres et au bord de mer, ils ont édifiés une maison  dans un périmètre de terre rectangulaire cette fois (Voir plan ci-dessous): Le mur exposé au Sud, face à la mer, est aveugle, comme ceux à l'Est et au Nord; il  est en bois et torchis de marne ( vannerie). Seul le mur à l'ouest est en pierre. Ce dernier sera incliné comme l'écliptique terrestre sur l'équateur à 23° 28' (en passant par le centre du soleil). La partie opposée à la mer est ronde. Elle devait sans doute permettre de tenir le calendrier des évènements à jour suivant les saisons.

Ce qui caractérise cette maison c'est qu'elle a deux portes par où pénètre le soleil qui venait frapper sur un repère du mur en pierre au jour dit. Ces portiques étaient fait de poteaux, ronds en bois, plantés dans la roche. Là encore, on se rassemblait pour voir jouer, à dates fixes (21juin, 21 septembre), aux périodes des SOSTICES et des EQUINOXES avec le soleil.

C'est un chercheur du CNRS, MAX ESCALLON DE FONTON, qui a mis à jour les restes de cette batisse en 1938.

Non seulement on a eu droit au premier terrain de jeu rectangulaire mais aussi à un stade couvert comme une Maison!.

*

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/07/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site