Un tien vaut mieux que deux tu l'auras

Un tien

Le futur initié l'aura compris, à travers les joueurs complémentaires, il est hors de question de créer une équipe "réserve". Pareille idée avait failli couter cher au club dans les années cinquante. A cette époque (déjà) l' OM disposait d'un effectif de 33 joueurs dont la moitié étaient payés à rien faire, selon les dires du Président. Ce PDG  du Crédit Lyonnais qui devint plus tard responsable fédéral, ne trouva rien de mieux pour occuper tout son beau monde sous contrat, de créer une deuxième équipe : Marseille 2, baptisée "Groupe sporting club Marseillais" ( GSCM). Elle portait un maillot rouge et bleu des "lionceaux Marseillais. Il la plaça sous la présidence du Directeur sportif de l'équipe fédérale et entraineur Robert FORNO. Se sentant pousser des ailes, les lionceaux voulurent devenir une équipe à part entière, totalement à part de l'OM, voir carrement autonome pour ne pas dire concurente.

Réalisant son erreur, après deux changements de Président, dont le second allait devenir par la suite le Président de l'OM, le PDG avait décidé de s'occuper de l'avenir du recrutement des joueurs de son équipe pour la renforcer. Puis ce Président se décida, enfin, de saborder le GSCM devenu génant en lui coupant les fonds et en le privant de stade d'entrainement. Au 18 ième mois ce fut la faillite. Le  Pdg s'était débarassé des géneurs mais pas des ennuis. L'OM fut de son côté éliminé de la coupe par Monaco, club de D2!.

Il a finit péniblement à la 8 ème place du championnat et pareil l'année suivante. En 1952 le PDG refila le bébé à celui qui lui avait succédé sept ans au paravent, après que les joueurs de l'OM aient menacés de faire grève pour obliger leur nouveau Président qui était un revenant (Mr ROBIN père) à démissionner. Ce fut fait six mois après sa prise de fonction. 

Cela a failli se renouveler plusieurs fois. La leçon à retenir est que Marseille ne sera jamais MILAN ou MADRID.

C'est du même tonneau que lorsque le lendemain de  la défaite en coupe d'Europe contre les Yougoslaves à Bari ( Italie 1991), l'idée fut émise de créer un deuxième stade de 70 000 places en dehors du centre ville; à la Nerthe, alors même que l'on était incapable de financer le centre de formation indispensable qui était projeté par HIDALGO.

Travaux stade

 

la COMMANDERIE et le CENTRE D'entrainement  LOUIS DREIFFUS

Il a fallu attendre onze ans une "commanderie" qui soit le siège de la Direction et un vrai centre d'entrainement et de formation.

 Le CENTRE est situé dans le quartier de St jULIEN - Les CAILLOLS -La VALENTINE: 33 traverse de la Martine MARSEILLE 13 425

Il comprend "La COMMANDERIE" où se trouvent les bureaux de la Direction et de l'entraineur avec son staff technique.

Le CENTRE d'ENTRAINEMENT ET DE FORMATION ROBERT LOUIS DREIFFUS comprent des vestiaires, une salle de musculation club-Hous, piscine, salle de soins, bureaux, laverie, local d'équipement et salle de presse avec bar. 

Il y a plusieurs terrains : Un terrain avec pelouse naturelle de 12 600 m2, un autre avec pelouse synthétique de 8800 m2 pour les compétitions de la réserve et un autre encore pour les entrainements spécifiques (7800m2) avec piste d'atétisme ( 5 COULOIRS).

Pour finir, une fosse d'entrainement de 1200M2 pour les exercices techniques (vitesse, puissance, résistance) avec d'autres aménagements voulus par BIELSA pour le rendre encore plus opérationnel. On a même pensé à des Palmiers pour ombrer le parking.

"Avec cet outil nous nous sommes donné les moyens de ramener le club français le plus populaire à la place qui lui revient: la première".

Commanderie om site

 

Aujourd'hui le centre de formation existe et vit. L'OM est devenu propriétaire du centre mais reste locataire du Orange Vélodrome.

 

*

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 04/07/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site